L’historique

L’Union des Syndicats des Ouvriers et Employés de Nouvelle-Calédonie (USOENC) a fêté son demi-siècle d’existence en 2019.

Les dates clés :

1968 – 1977 : Gilbert DRAYTON prend la tête du SOENC.

1969 : Les syndicats SOENC, gens de la mer, les dockers, le SELEC de l’enseignement privé et d’autres se réunissent en Union et prennent le nom USOENC en juillet 1970 au congrès de Bourail.

1977 – 1992 : Guy MENESSON candidats aux législatives de 1978 arrive à la tête de l’USOENC, se pose alors le débat sur l’utilisation du syndicat à des fins politiques.

1978 : Départ de Gilbert DRAYTON du SOENC Nickel, suite au conflit de la SLN concernant la diminution de la production de Nickel et au protocole d’accord refusé par l’assemblée générale du SOENC.

1981 : Assassinat de Pierre DECLERQ, secrétaire général adjoint de l’USOENC après une campagne haineuse de la presse. Début des événements en Nouvelle-Calédonie.

L’USOENC manifeste la même année sa volonté de demeurer un syndicat regroupant toutes les communautés ethniques, philosophiques, culturelles et professionnelles.

1985 : Un accord de partenariat est signé entre la CFDT et l’USOENC.

1992-1998 : Gaston HMEUN arrive à la tête de l’union. Il s’appuiera sur la CFDT pour développer « un syndicalisme de type confédéral garant de l’intérêt général ».

1998 – 2015 : Didier GUENANT-JEANSON devient le 4ème secrétaire général de l’USOENC.

2015 à aujourd’hui : Milo POANIEWA est actuellement le secrétaire général de l’USOENC.